Archive pour la catégorie ‘Le quartier de Pont-Blanc-Montceleux’

Des rochers contre les rodéos

Jeudi 25 novembre 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suite à ma visite de la copropriété Saint Martin des Champs, la Boétie 1 et 2, des rochers ont été installé pour éviter les rodéos sur une pelouse où pourrait jouer les enfants.

La cité Mazaryk à Sevran

Dimanche 10 octobre 2010

La cité Mazaryk connaît de grosses difficultés de sécurité. Certains halls sont occupés par les dealers dès le début de l’après midi jusque tard dans la nuit et les nuisances sont nombreuses : bruits, dégradation de la propreté des halls et des escaliers, odeurs de cannabis jusque dans les étages, circulation de voitures dans les contre allées ou de motos, dégradations, tags…. A plusieurs reprises ces derniers mois, des coups de feu ont été tirés.

J’ai plusieurs fois attiré l’attention de la police sur la situation dramatique de cet immeuble. Un travail a été réalisé avec Vilogia le bailleur afin que les accès aux caves soient condamnés compte tenu de leur rôle dans le trafic de stupéfiant.  Très arborée et protégée par des buttes la cité pourrait être magnifique si elle n’était pas prise en otage par une minorité. Aujourd’hui ces buttes sont un vrai obstacle à l’intervention des forces de l’ordre. Des aménagements lourds pour ouvrir la cité sur son environnement sont à prévoir.


Le parking de logirep a pont-blanc-montceleux

Dimanche 10 octobre 2010

Tap here to begin writing.

Trop d’habitants, pas toujours du quartier, viennent faire leurs réparations derrière la cité basse dans ce parking. Logirep l’a récemment nettoyé mais il se dégrade vite.

La copropriété La boétie

Samedi 11 septembre 2010

Samedi dernier, j’ai visité la copropriété la Boétie 3. Les habitants de ces grandes tours connaissent de graves problèmes de sécurité. Même si leurs cages d’escalier ne sont pas squatées par les dealers comme dans les ensembles à côté (Mazaryk; Jan Palach), il n’en reste pas moins qu’ils subissent par exemple de graves nuisances dans leur parking. Ils payent pourtant chers des places où les voitures sont systématiquement vandalisées.




Le seul étage où il y a de la lumière.